Le projet


HISTORIQUE

Constatant depuis plusieurs années les difficultés et besoins particuliers des adolescents et des jeunes adultes aux prises avec des problèmes de santé mentale, de même que la rareté et l’inadéquation des ressources leur étant destinées, Dre Patricia Garel, alors chef du département de psychiatrie du Centre hospitalier universitaire (CHU) Sainte-Justine, en collaboration avec des intervenants psychosociaux et des professionnels du milieu artistique, a développé le programme Espace Transition (ET), une initiative novatrice de réadaptation par les arts de la scène.

Depuis sa première itération au printemps 2009, le programme s’est multiplié et Espace Transition (ET) désigne désormais une famille de programmes partageant des fondements, objectifs, principes et composantes d’intervention communs, étayés dans le présent document. Toujours chapeauté par Dre Garel et niché au sein du CHU Ste-Justine, ET repose sur de précieux partenariats avec des institutions culturelles de renom et sur le soutien financier de généreux donateurs, administré par la Fondation du CHU Ste-Justine.

En savoir +




FONDEMENTS

Les programmes ET sont fondés sur l’intégration de divers constats et considérations concernant la situation des jeunes aux prises avec des problèmes de santé mentale et la façon de les soutenir, dont les principaux sont résumés ci-dessous, accompagnés de références non exhaustives :

Les troubles mentaux représentent une proportion très significative du fardeau de santé chez les individus âgés entre 15 et 24 ans (Patel, Flisher, Hetrick, & McGorry, 2007).

L’aggravation des symptômes de la maladie mentale, les premiers épisodes de soins intensifs en psychiatrie et la tombée des diagnostics représentent un choc important et constituent des sources de stress et de détresse considérables pour les individus affectés et leur entourage (Bertelsen et al., 2008; Gleeson et al., 2010; Lenior et al., 2001; McGorry et al., 2008).
La perturbation des relations et réseaux familiaux et amicaux, ainsi que l’abandon des activités académiques ou professionnelles sont fréquents suite à ces étapes «choc» et sont associés à une détérioration, voire à une cristallisation, des symptômes et dysfonctions (Lenior et al., 2001; McGorry et al., 2008).

En savoir +




ÉQUIPE

Patricia Garel : Psychiatre, chef du département de psychiatrie du CHU Ste-Justine de 2002 à 2012, elle a conceptualisé le projet Espace Transition en 2009 dans le but de faciliter la réinsertion sociale des jeunes aux prises avec un trouble psychiatrique en utilisant l’art et le processus de création.

Sylvie Gauthier : Psycho-éducatrice de formation, Sylvie accompagne depuis 20 ans des jeunes ayant différentes pathologies psychiatriques sévères au sein de l’unité interne de psychiatrie du CHU l’hôpital Ste-Justine. Elle a toujours été très concernée par leur réinsertion sociale après une hospitalisation. Elle a par ailleurs développé des liens spécifiques avec les structures adultes qui reçoivent les patients après 18 ans. Sylvie a fait partie de l’élaboration du projet pilote en 2009 et a participé depuis à tous les ateliers afin d’offir un soutien sécuritaire et nuancé grâce à sa grande expérience clinique.

En savoir +




TÉMOIGNAGES




PARENTS

L’autonomisation est un processus complexe et parfois difficile qui implique l’adolescent mais aussi ses parents. Ces derniers doivent s’ajuster aux mouvements d’émancipation de leur enfant en le laissant découvrir et expérimenter, prendre des risques et réaliser ses capacités tout en le protégeant, en canalisant son énergie, en restant proches… mais pas trop.

Cette période sollicite les capacités de dépendance indispensables à la construction d’une réelle autonomie dans une période où l’indépendance semble la priorité. Les parents sont confrontés à ce paradoxe tout comme à leurs propres réticences à voir leur enfant s’éloigner. Qui plus est, l’ajustement doit s’adapter aux évènements, à la maturation propre de chaque adolescent, à ses besoins et sa singularité.

En savoir +

Espace Transition ©Tous droits réservés