Etpsy écriture dramatique

Effet Miroir

 

Création d’un texte de théâtre à partir de discussions dirigées et d’improvisation.

Le langage introduit inévitablement un décalage entre ce qui est dit et ce qui est entendu ou compris. Cet espace entre émission et réception est l’objet de malentendus, d’incompréhensions, de souffrance potentielle.

Prendre conscience que notre interlocuteur ne comprend pas les choses de la même façon, interprète selon sa propre sensibilité et son histoire est un aspect essentiel de notre capacité à interagir avec les autres. Prendre le recul, se mettre à la place d’autrui, imaginer ce qu’il peut ressentir tout en gardant une distance prudente face à nos hypothèses font partie de notre vie relationnelle. Il est aussi compliqué de ne pas imaginer ce que l’autre peut ressentir que de surinterpréter ses intentions.

L’atelier d’écriture dramatique est une expérience originale qui permettra de vivre concrètement ces espaces entre ce qui est pensé, dit, raconté, interprété et compris. Effet Miroir mettra en scène ces phénomènes dans un contexte de création réflexive et ludique.

Lors des huit rencontres d’une heure trente chacune, les lundis soirs d’octobre à décembre 2012, les participants écriront une pièce de théâtre en groupe. Ils auront d’abord des discussions enregistrées sur des sujets aussi divers que l’amitié, les miroirs, l’étrangeté, les animaux et les transports. Ensuite, ils tenteront ensemble de faire ressortir de ces propos ce qui peut se transformer en une seule et même histoire, avec des personnages, des actions et des lieux qui deviendront une pièce de théâtre à part entière. Le texte sera complété avec des improvisations. La pièce sera mise en lecture par un metteur en scène et des comédiens professionnels au mois de février 2013.

Objectifs de l’atelier :
– Mettre en mots des pensées, situations, événements
– Partager ses idées avec le groupe afin de construire un texte commun
–  Réaliser la distance parcourue entre le récit initial et sa représentation finale

N.B. L’atelier d’écriture dramatique Effet Miroir s’adresse aux jeunes ayant déjà participé à l’atelier d’Espace Transition 1

*****







MISE EN LECTURE DE LA LUMIÈRE AU BOUT DU TUNNEL OU L’EXODE DES LOUTRES

La lumière au bout du tunnel

Le lundi 25 février à 19h00

Amphithéâtre Justine-Lacoste-Beaubien du CHU Sainte-Justine, 3175 Chemin de la Côte-Sainte-Catherine

Bernadette et Moineau, deux vieillards enfermés dans le wagon de tête du métro d’une île abandonnée, s’inventent l’histoire de Marcelle et Camille. Quand ces derniers surgissent dans les souterrains de l’île pour déranger la quiétude de leurs créateurs, Bernadette et Moineau sont terrifiés. Les identités se troublent. Désormais, plus personne n’a le contrôle de l’histoire.

Texte :
Miriam Bolduc, Pénélope Bourque, Hugo Charlebois, Lauriane Derouin, Xiao-Fen Hernan, Isabelle Janvier, Marie-Ève Jetté, Élyse Porter-Vignola, Mario Reyes et Chi-Huy Trinh

Mise en lecture :
Fabien Lachance

Interprétation :
Martin Desgagné, Kim Despatis, Alexandre Fortin et Maude Payette

Conception sonore :
Thomas Payette

Conception graphique :
Anne-Sophie Therrien

La mise en lecture de La Lumière au bout du tunnel ou L’Exode des loutres est l’aboutissement des ateliers d’écriture dramatique Effet Miroir, animés par Pénélope Bourque et Élyse Porter-Vignola. À l’automne 2012, un groupe de jeunes patients et non patients s’est réuni pour inventer, au fil de huit rencontres de discussions dirigées et d’improvisations, cette pièce de théâtre collective. Les ateliers ont été réalisés dans le cadre du programme Espace Transition du département de psychiatrie du CHU Sainte-Justine, créé en 2009 par la Dre Patricia Garel, psychiatre, visant la réinsertion sociale par l’art et la créativité (www.etpsy.ca).

Ce projet a été rendu possible grâce au soutien financier du programme Théâtre et engagement communautaire (TEC) de l’École nationale de théâtre du Canada (www.ent-nts.ca), du département de psychologie de l’Université de Montréal, de la Fondation du CHU Sainte-Justine (projet Espace Transition) et du Comité d’éthique et de la recherche du CHU Sainte-Justine.


Espace Transition © Tous droits réservés