Des fruits et des légumes pour freiner le coronavirus

Un projet de recherche auquel participe le professeur Normand Mousseau vise à évaluer la capacité des polyphénols présents dans certains fruits et légumes, à freiner le coronavirus.

L’atelier d’Art culinaire attend la fin de la pandémie pour voir le jour mais il se prépare activement et inclut dans sa programmation une compréhension pragmatique de l’importance de l’alimentation et l’introduction de saines habitudes alimentaires. Toutes les stratégies pour combattre ce déroutant virus sont à explorer! Même avant d’avoir des résultats de ces recherches, nous savons que fruits et légumes doivent se retrouver dans nos assiettes…Une raison de plus!

VOIR ARTICLE UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL

En bref, les propriétés antioxydantes des polyphénols pourrait ralentir la propagation du SRAS-CoV-2, responsable de la COVID-19. C’est la question qu’examinent Normand Mousseau et Roger Gaudreault, respectivement professeur et chercheur invité au Département de physique de l’Université de Montréal, dans un projet de recherche fondamentale qu’ils viennent de mettre sur pied.

«Les virus sont des brins d’ARN enveloppés dans une poche formée de lipides ‒ des graisses ‒ qui les protègent de leur environnement, explique Normand Mousseau. Ces poches sont hérissées de protéines qui leur permettent de s’accrocher à la membrane de cellules pour y injecter leur ARN qui prend alors le contrôle de la cellule infectée pour se multiplier et contaminer l’hôte.»

L’hypothèse des chercheurs est que, en réduisant la capacité du coronavirus à se fixer aux cellules, on parviendra à en limiter la progression.


'Des fruits et des légumes pour freiner le coronavirus' has no comments

Be the first to comment this post!

Would you like to share your thoughts?

Your email address will not be published.

Espace Transition © Tous droits réservés